annuaire-info

Bien plus qu'un annuaire d'annuaires !

Liens en dur, liens mous, liens directs et redirections

Dans d’anciens articles et dans des forums consacrés au référencement, on compare souvent les mérites et inconvénients des liens en dur et des liens mous. Experts et débutants donnent leur avis. La confusion règne d’autant plus que cette classification en liens durs et liens mous est dépassée par l’évolution technique récente des robots des moteurs de recherche.

Lien dur et lien mou

Un lien en dur est un lien direct avec ou sans attribut JavaScript. Un lien mou est un lien redirigé, quelle que soit la technique de redirection utilisée.

Cette classification est simpliste et doit être approfondie. Nous allons passer en revue les caractéristiques de chaque type de lien utilisé dans les annuaires.

Lien direct sans attribut JavaScript

Un lien direct sans JavaScript est la forme la plus simple et la plus naturelle d’un lien. Elle est acceptée par tous les navigateurs et par tous les moteurs de recherche. Chaque fois que c’est possible, donnez la préférence à ce type de lien.

    Exemples :

  • <a href="http://www.monsite.com/">www.monsite.com</a>
  • <a href="http://www.monsite.com/">Mon beau site</a>
  • <a class="std" href="http://www.monsite.com/" target="_blank" title="Mon site">www.monsite.com</a>

Lien direct avec attribut JavaScript

Une commande JavaScript est intégrée au lien direct décrit dans le cas précédent. Les navigateurs comprenant JavaScript (c’est-à-dire presque tous les navigateurs) éxécuteront la commande JavaScript; les autres suivront immédiatement le lien direct.

Les attributs JavaScript les plus utilisés sont OnClick et OnMouseDown.

    Exemples :

  • <a href="http://www.monsite.com/" OnClick="javascript:window.open('counter.php?id=9999','autres_parametres')">www.monsite.com</a>
  • <a href="http://www.monsite.com/" onmousedown="return clk('1234');">www.monsite.com</a>

La commande JavaScript est souvent ajoutée par l’administrateur de l’annuaire, pour faire un comptage des clics sur le lien. Une fois le clic comptabilisé, JavaScript redirige automatiquement le visiteur vers la page demandée.

L’exécution des commandes JavaScript par les moteurs de recherche est limitée, car cette exécution consomme beaucoup plus de ressources que la simple analyse du code HTML. En fait, les moteurs de recherche semblent ne se préoccuper de la présence du JavaScript dans le lien que si celle-ci est destinée à les tromper. On peut donc considérer que, pour le référencement, un lien direct avec JavaScript et un lien direct sans JavaScript sont à peu près équivalents.

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection JavaScript.

Redirection permanente (code 301)

Dans le cas d’une redirection permanente (code 301), l’adresse du lien ne pointe pas directement vers la page à afficher. A un clic sur le lien, le serveur web répond en demandant au navigateur de se rediriger vers la page réelle en spécifiant que cette redirection est définitive et que l’adresse à utiliser à l’avenir est l’adresse de destination de la redirection.

    Exemple :

  • <a href="/goto.php?id=9999">www.monsite.com</a>

Ces redirections sont peu utilisées dans les annuaires. Elles sont conformes aux normes et ne devraient pas poser de problème aux moteurs de recherche.

Pour l’administrateur de l’annuaire, l’objectif de la redirection est souvent le comptage des clics sur le lien.

Ces liens sont suivis par les moteurs de recherche.

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection 301.

Redirection temporaire (code 302)

Dans le cas d’une redirection temporaire (code 302), l’adresse du lien ne pointe pas directement vers la page à afficher. A un clic sur le lien, le serveur web répond en demandant au navigateur de se rediriger vers la page réelle en spécifiant qu’il s’agit d’une adresse provisoire.

    Exemple :

  • <a href="/goto.php?id=9999">www.monsite.com</a>

Ces redirections sont encore parfois utilisées dans les annuaires. Dans le passé, le fait que l’adresse de destination était présentée comme temporaire amenait des anomalies dans l’indexation. Aujourd’hui, ce problème a disparu des grands moteurs de recherche.

Pour l’administrateur de l’annuaire, l’objectif de la redirection est souvent le comptage des clics sur le lien.

Actuellement, ces liens sont suivis par les moteurs de recherche.

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection 302.

Redirection HTML (meta refresh)

La page qui contient une redirection HTML provoque automatiquement son remplacement par une autre page au moyen d’un code « meta refresh », après un certain délai spécifié en secondes:
<meta http-equiv="refresh" content="3;URL=http://www.monsite.com/">

L’annuaire contient des liens de redirection.

    Exemple :

  • <a href="/goto.php?id=9999">www.monsite.com</a>

Ces redirections sont rarement utilisées dans les annuaires. Comme pour les redirections 302, dans le passé, elles ont provoqué des anomalies d’indexation. Ces pages faisant la redirection HTML contiennent presque toujours un lien direct vers la page de destination qui facilite le suivi du lien par les robots des moteurs.

Elles sont généralement utilisées pour le comptage des clics sur les liens et parfois pour informer le visiteur qu’il quitte l’annuaire.

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection HTML.

Lien JavaScript seul

Quand seul un lien JavaScript est présent, il est clair que si le navigateur ne supporte pas JavaScript, le lien ne peut être suivi. Etant donné le support limité de JavaScript par les moteurs de recherche, ce type de lien n’est pas favorable au référencement.

    Exemple :

  • <a href="JavaScript:GoToSite('http://www.monsite.com')">www.monsite.com</a>

N’oublions pas non plus que certains navigateurs particuliers destinés aux utilisateurs handicapés ne supportent pas JavaScript.

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection JavaScript.

Redirection avec cadre (frame)

Dans la redirection avec cadre, le lien indique une adresse de l’annuaire qui affiche une page divisée en « frames » (cadres). La page utilise un code de ce type:
<frameset rows="15%,85%">
<frame src="/top.php" name="top" scrolling="no" noresize>
<frame src="http://www.monsite.com/" name="page" scrolling="yes" noresize>
</frameset>

Dans un de ces cadres apparaît le site référencé, les autres cadres restant contrôlés par l’annuaire.

    Exemple :

  • <a href="/goto.php?id=9999">www.monsite.com</a>

C’est souvent un moyen pour l’annuaire de maintenir ses propres publicités pendant que l’utilisateur visite le site référencé. Cette technique crée une confusion entre le contenu propre à l’annuaire et le contenu du site référencé (risque de violation du droit d’auteur).

Voyez aussi notre page d’informations détaillées sur la redirection avec frame.

Conclusion

Il y a quelques années, il était essentiel que les liens vers votre site soit des liens directs parce que les moteurs de recherche ne suivaient ni les redirections, ni les liens JavaScript. Il y avait alors les bons liens (liens durs) et les liens inutiles – voire nuisibles – pour le référencement (liens mous).

Cela a bien changé et la classification des liens doit aujourd’hui être plus nuancée: des robots de Google et d’autres moteurs de recherche interprètent une partie du code JavaScript et ils suivent parfaitement les redirections.

Avant tout, n’oublions pas qu’un lien quel qu’il soit est préférable à pas de lien du tout.

Malgré les progrès accomplis, l’expérience montre que plus un lien est simple, plus il est efficace pour le référencement.

Nos préférences sont dans cet ordre :

  1. lien direct sans attribut JavaScript
  2. lien direct avec attribut JavaScript
  3. redirection permanente (301)
  4. redirection temporaire (302)
  5. redirection HTML (meta refresh)
  6. lien JavaScript seul
  7. redirection avec cadre (frame)

Nous n’avons pas parlé ici de l’attribut rel= »nofollow », ni d’autres dispositifs qui sont utilisés par des gestionnaires d’annuaire qui veulent qu’un lien soit ignoré par les moteurs de recherche. Ce sera le sujet d’un prochain article.



8 commentaires à propos de “Liens en dur, liens mous, liens directs et redirections”

  1. Clair et pratique.
    Même si on reste dans le domaine des supputations, ça semble logique.
    Merci.

    Ecrit le 18 avril 2008 à 10h39 par Domi

  2. « Dans le passé, le fait que l’adresse de destination était présentée comme temporaire amenait des anomalies dans l’indexation. Aujourd’hui, ce problème a disparu des grands moteurs de recherche. »

    Je ne suis pas d’accord, j’ai un problème sur un site et le contenu de la page est attribué à l’annuaire faisant la redirection. Apparemment google n’a pas entièrement résolu ce problème.

    Ecrit le 30 septembre 2008 à 9h28 par Edd

  3. Probléme de contenu!!!

    Ecrit le 19 mars 2009 à 11h17 par benoit

  4. Merci pour cet article qui permet de faire un point relativement complet sur les différents types de liens.

    Effectivement, donnez la priorité aux annuaires qui vous proposent des liens en dur ! Une recherche via ce site ou via Google vous permettra d’en trouver un nombre important sans trop de difficulté. 😉

    Ecrit le 29 mars 2009 à 11h48 par Graphiste freelance

  5. (Experts et débutants donnent leur avis. La confusion règne) c’est vrai! pendant 3 mois j’ai étudié le problème pour en arriver à la méme conclusion que vous. Merci pour vos conseils

    Ecrit le 3 avril 2009 à 21h04 par artisan entreprise

  6. Article très intéressant. Il eclaire sur l’utilisation des liens et de surcroit l’optimisation de contenu pour le référencement. Surtout que dans beaucoup de cas l’utilisation du javascript est presque indispensable. comme les menu dynamique et flushy ! Merci pour ces eclaicissements

    Ecrit le 6 avril 2009 à 1h34 par William

  7. Merci pour ces renseignements très utiles

    Ecrit le 20 août 2009 à 11h13 par Location Ile Rousse

  8. A votre avis, dans cette hiérarchie, faut-il privilégier des liens texte ou des liens image?

    Ecrit le 30 octobre 2010 à 15h45 par jean25

Ajout de commentaire